Ehpad : Quand le scandale éclabousse la marque, faut-il la renommer ?

Dans le monde médico-social, la question de la réputation d’une entreprise est cruciale. Plus encore lorsqu’il s’agit d’établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad). Ces dernières années, plusieurs scandales ont éclaboussé le secteur, soulevant une question délicate : faut-il abandonner le nom d’une entreprise ou d’une marque quand elle a été entachée par des scandales ou a subi une très mauvaise réputation ?

Le bad buzz, ce phénomène de viralité négative amplifié par Internet, peut sérieusement écorner l’image d’une entreprise. Les Ehpad n’y échappent pas. Des accusations de maltraitance aux problèmes de gestion en passant par les scandales sanitaires, ces établissements sont souvent au cœur de l’actualité. Et lorsque la réputation est ternie, les conséquences peuvent être désastreuses.

Prenons l’exemple de certains acteurs du secteur privé lucratif des Ehpad en France. En 2022 et 2023, des groupes ont été frappés par plusieurs scandales, notamment des allégations de maltraitance dans leurs maisons de retraite. Ces scandales ont eu des répercussions sur l’ensemble du secteur des soins de longue durée, entraînant une baisse des cours des actions des plus grands acteurs.

Dans un tel contexte, la tentation peut être grande pour une entreprise de changer de nom afin de se débarrasser de l’image négative associée à son ancienne appellation. C’est ce qu’a fait un des acteurs de premier plan. Le groupe concerné a détaillé des initiatives dans le cadre de son nouveau statut, visant à tourner la page du scandale des Ehpad.

Cependant, un changement de nom n’est pas une décision à prendre à la légère. Il s’agit d’une opération coûteuse et complexe, qui nécessite une réflexion stratégique approfondie. De plus, elle ne garantit pas nécessairement un regain de confiance de la part du public. En effet, si les problèmes à l’origine du scandale ne sont pas résolus, le nouveau nom risque simplement de devenir synonyme des mêmes problèmes que l’ancien.

Il est donc essentiel pour une entreprise touchée par un scandale de prendre des mesures concrètes pour résoudre les problèmes à l’origine de la crise. Cela peut impliquer des changements de personnel, une révision des pratiques de gestion, une amélioration de la qualité des soins, ou encore une plus grande transparence dans la communication.

En outre, l’entreprise doit communiquer efficacement sur les mesures qu’elle prend pour résoudre la crise. Il ne s’agit pas simplement de faire des déclarations publiques, mais de montrer par des actions concrètes que l’entreprise est déterminée à changer. Cela peut impliquer de travailler avec des organisations tierces pour auditer les pratiques de l’entreprise et vérifier que les améliorations promises sont bien mises en œuvre.

En conclusion, face à un scandale, le changement de nom d’une entreprise ou d’une marque peut être une option à envisager. Cependant, il ne doit pas être une fin en soi, mais s’inscrire dans une démarche plus globale de résolution des problèmes à l’origine de la crise. Seule une telle démarche peut permettre à l’entreprise de regagner la confiance du public et de se débarrasser définitivement de l’image négative associée à son ancien nom.

Au-delà du changement de nom : la stratégie de rebranding après un scandale

Dans la foulée d’un scandale, une entreprise peut être tentée de se réinventer aux yeux du public. Dans ce cas, le rebranding va bien au-delà du simple changement d’apparence de la communication marketing de l’entreprise. Un rebranding motivé par une crise doit être authentique s’il veut atteindre son objectif de réhabilitation d’une marque en profondeur.

Si les consommateurs perçoivent l’effort de rebranding comme une manœuvre non sincère, destinée à aider l’entreprise à échapper à la censure publique, ils seront moins enclins à le soutenir à l’avenir. À long terme, cela pourrait avoir un impact significatif sur l’entreprise si les clients fidèles sont déçus par les efforts de la marque.

Alors, comment une entreprise peut-elle assurer le succès d’un rebranding motivé par une crise de relations publiques sans risquer de nuire davantage à sa réputation ? Il est essentiel de prendre des mesures vitales dans le processus de rebranding pour garantir que les clients le voient comme un véritable changement dans les valeurs de l’entreprise.

Il faut d’abord reconnaître les erreurs. On ne peut pas repartir à zéro sans d’abord admettre qu’on a fait une erreur ou manqué une opportunité passée. Lors du lancement de la nouvelle marque, il faut admettre qu’il y a du travail à faire et que cela commence par une nouvelle direction de marque. Si on assemble une nouvelle marque brillante pour balayer la poussière sous le tapis sans une reconnaissance authentique des erreurs passées, alors elle sera accueillie avec des critiques supplémentaires.

Ensuite, il faut pratiquer une transparence totale. Pendant une crise, il est toujours important d’écouter les consommateurs par le biais d’une discussion ouverte et de répondre à leurs préoccupations. Une crise offre généralement une opportunité d’amélioration. Il faut l’utiliser pour améliorer les politiques, éduquer le personnel ou changer la façon dont on fait des affaires.

Enfin, il faut montrer un véritable changement dans le personnel et les processus internes. Un simple rebranding n’est pas suffisant pour surmonter une crise de relations publiques. Le public a besoin de voir de véritables changements dans le personnel et les processus internes qui reflètent le rebranding. Les consommateurs et les entreprises sont beaucoup plus sceptiques de nos jours, et les médias sociaux feront écho à tout scepticisme. Un rebranding suite à une crise de relations publiques mal géré est une plus grande crise de relations publiques en attente.

Le cas McAfee : Un changement de nom pour échapper à un bad buzz

L’histoire de l’entreprise de sécurité informatique McAfee illustre parfaitement comment un changement de nom peut être utilisé pour tenter de se distancer d’un scandale. Fondée en 1987 par John McAfee, cette entreprise est connue pour son logiciel antivirus. Cependant, le fondateur excentrique a quitté l’entreprise dans les années 90 et a mené une vie pour le moins tumultueuse.

John McAfee a été impliqué dans une série de controverses, allant de la création d’un complexe militaire privé au Belize à une enquête pour meurtre dans ce même pays. En 2019, il a tweeté qu’il n’avait pas déposé de déclaration de revenus depuis huit ans, affirmant que “l’imposition est illégale”. Il a été inculpé pour cela et pour ne pas avoir payé d’impôts sur les millions qu’il a gagnés en faisant la promotion de la cryptomonnaie, en donnant des conférences et par d’autres sources de revenus. En juin 2021, McAfee a été retrouvé mort par suicide dans une cellule de prison en Espagne où il attendait son extradition vers les États-Unis.

En 2013, McAfee, arborant des mèches blondes et des tatouages tribaux, a posté une vidéo très étrange et inappropriée critiquant l’entreprise pour la manière dont elle avait changé depuis qu’il la dirigeait. À l’époque, l’entreprise était détenue par Intel, et McAfee Associates a changé de nom pour devenir Intel Security Group en 2014.

Cependant, en 2016, Intel a scindé Intel Security Group, et l’entreprise a repris le nom de McAfee. Dans une interview en 2017, le directeur technique Steve Grogan a expliqué la décision en disant : “la marque McAfee a une valeur immense”. Malgré les meilleurs efforts de John McAfee pour détruire la réputation de l’entreprise, la marque McAfee résonnait toujours auprès des consommateurs.

Ce cas illustre que le changement de nom peut être une stratégie efficace pour se distancer d’un scandale. Cependant, il est important de noter que le succès de cette stratégie dépend en grande partie de la capacité de l’entreprise à démontrer qu’elle a pris des mesures pour résoudre les problèmes qui ont conduit au scandale en premier lieu. Dans le cas de McAfee, malgré les controverses entourant son fondateur, l’entreprise a réussi à maintenir la confiance des consommateurs en se concentrant sur la qualité de ses produits et services.

Approfondir

Astreintes médico-sociales : Zoom sur les rémunérations

Le secteur médico-social, avec ses diverses conventions collectives, présente...

Ehpad : Redécouvrir La Liberté De Circulation Des Personnes âgées Dépendantes

Dans un monde en constante évolution, la liberté de...

TMS PRO en Ehpad : La Clé de la Performance et du Bien-être au Travail

Le mal de dos et les troubles musculosquelettiques (TMS)...

Nouveau Pouvoir De Dérogation Dans Le Secteur Médico-social : Quelle Implication ?

Le secteur médico-social en France connaît une transformation majeure....

Aussi...

Sécurité des Patients en France : Une Analyse Détaillée des EIGS en 2022

L'année 2022 a été marquée par une augmentation notable...

Gestion de la maltraitance : le rôle crucial de l’encadrement et du responsable d’établissement

La maltraitance dans les établissements sociaux et médico-sociaux est...

La santé des aidants : un enjeu majeur pour les personnes âgées dépendantes

La santé des aidants est un sujet crucial dans...

La prévention des risques liés à la prise de médicaments chez les personnes âgées : un enjeu capital pour leur autonomie

Les personnes âgées sont particulièrement vulnérables aux risques liés...
Aurélie
Auréliehttps://sosehpad.com
Je suis une spécialiste de la rédaction de contenus digitaux dans le domaine médico-social. Après avoir travaillé 5 ans comme responsable d’hébergement en EHPAD, j’ai lancé mon activité de création de contenus digitaux sous le statut auto-entrepreneur en 2013. Mon expertise est de rédiger des articles de qualité pour les établissements de soins qui cherchent à se démarquer et à mettre en avant leur expertise. Je suis spécialisée dans les domaines des EHPAD, des services à domicile et des soins sanitaires. Je comprends que les établissements de soins ont besoin de se faire connaître et de rassurer les familles sur les soins qu’ils prodiguent. C’est pourquoi je propose des articles de qualité sur des sujets tels que la sécurité des résidents, les activités sociales, les soins palliatifs, la prévention de l’isolement, les avancées technologiques, la participation des familles aux soins, la nutrition, la prévention des chutes, etc. Mes articles sont optimisés pour le référencement naturel (SEO). Ils vous permettront de mettre en avant les atouts de votre établissement et de fournir des informations de qualité pour vos clients et patients.

Actualité

Sécurité des Patients en France : Une Analyse Détaillée des EIGS en 2022

L'année 2022 a été marquée par une augmentation notable des déclarations d'EIGS. La Haute Autorité de Santé (HAS) a enregistré 2 385 EIGS, soit...

EHPAD commerciaux en France : Vers une réforme rigoureuse

Dans le paysage législatif français, une évolution notable se profile avec la proposition de loi "bien-vieillir", spécifiquement orientée vers les Établissements d'Hébergement pour Personnes...

La Caisse des dépôts s’apprête à rejoindre le conseil d’Orpea

Le 22 décembre prochain, une réunion cruciale se tiendra pour le groupe Orpea, leader dans le secteur des Ehpad. L'assemblée générale envisage de marquer...
%d